MONNAIE ET CREDIT: Diminution de la masse monétaire en fin janvier 2019

La DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES (Dpee), dans son document : « Le point mensuel de conjoncture, février 2019 », note une diminution de la masse monétaire en fin janvier 2019.

« A fin janvier 2019, la situation estimée des institutions de dépôts, comparée à celle de la fin du mois précédent, fait ressortir une diminution de la masse monétaire. En contrepartie, une baisse des actifs extérieurs nets et un dégonflement de l’en-cours des créances intérieures sont notés », note la Dpee.
Et le document de préciser : « Reflétant l’évolution de ses contreparties, la masse monétaire a baissé de 91,1 milliards, en variation mensuelle, pour atteindre 5168,6 milliards, à fin janvier 2019. Cette évolution est perceptible à travers les dépôts transférables qui ont baissé de 93,1 milliards pour s’établir à 2332,5 milliards et les autres dépôts inclus dans la masse monétaire qui ont diminué de 38,5 milliards (1608,6 milliards). Quant à la circulation fiduciaire (billets et pièces hors banques), elle a augmenté de 40,5 milliards, en variation mensuelle, pour se situer à 1227,5 milliards, à fin janvier 2019. Sur un an, la liquidité globale de l’économie est en expansion de 539,3 milliards ou 11,6%, à fin janvier 2019 ».

D’après la source, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts se sont situés à 1818,3 milliards à fin janvier 2019, en baisse de 5,5 milliards ou 0,3% par rapport à la fin du mois précédent. Et cette situation est imputable à la Banque centrale, dont la position extérieure nette s’est dégradée de 26,7 milliards pour s’établir à 1144,4 milliards.
Quant aux banques primaires, la Dpee estime qu’elles ont enregistré une augmentation de 21,3 milliards de leurs actifs extérieurs nets (674 milliards à fin janvier 2019). Comparativement à fin janvier 2018, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts ont augmenté de 420,4 milliards ou 30,1%, à fin janvier 2019.
« L’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est contracté de 28,3 milliards, entre fin décembre 2018 et fin janvier 2019, pour se chiffrer à 4714,5 milliards, du fait des crédits au secteur privé (-38 milliards) qui sont estimés à 4237 milliards. Pour leur part, les crédits nets à l’administration centrale (+9,7 milliards) se sont établis à 477,5 milliards, à fin janvier 2019. En glissement annuel, l’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 212,8 milliards ou 4,7%, à fin janvier 2019 », souligne la Dpee.
M/DIA

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image