(Agence Ecofin) – Au Mozambique, le Fonds international de développement agricole (FIDA) a signé hier un accord de financement avec l’exécutif pour la mise en œuvre du Projet de développement de l’aquaculture à petite échelle (PRODAPE). Cette entente devrait voir une contribution de 43 millions $ en prêts (8,6 millions $) et dons (34,4 millions $) du FIDA au PRODAPE.

D’un coût total de 49 millions $, le projet vise à faire passer l’aquaculture à petite échelle du statut d’activité de subsistance à celui de véritable activité commerciale. Ciblant plus de 88 000 éleveurs dans 23 districts répartis dans 7 provinces, l’initiative devrait promouvoir et vulgariser les techniques de production comme l’élevage en cages dans les eaux intérieures, l’utilisation des bassins d’élevage, ou encore des systèmes modernes d’aquaponie.  

Elle devrait aussi renforcer la chaîne d’approvisionnement en aliments pour poissons et alevins à des prix compétitifs et abordables pour l’ensemble des acteurs. Le PRODAPE sera également financé à hauteur de 3,1 millions $ par le gouvernement et de 2,9 millions $ par les bénéficiaires. 

Pour rappel, le Mozambique consacre 120 000 hectares à l’aquaculture marine. En outre, le pays a identifié environ 16 millions d’hectares de zones propices à l’aquaculture dans les eaux intérieures.

La pêche fournit 4 % du PIB du Mozambique. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici