Tunisie : le taux d’inflation recule à 7,5% en juillet

Le taux d’inflation annuel de la Tunisie s’est établi à 7,5% en juillet contre 7,8% en juin, selon des données officielles publiées ce lundi par l’Institut national de la statistique (INS). Le niveau d’inflation a connu une hausse progressive depuis le début de l’année, poussant la Banque centrale tunisienne à relever son taux directeur de 100 points de base à 6,75% au cours du mois de mai dernier.
L’indice des prix à la consommation familiale en Tunisie a enregistré, pour la première fois cette année, un repli en glissement annuel à 7,5% contre 7,8% au cours du mois de juin, selon les estimations de l’Institut national de la statistique (INS). Depuis le début de l’année, l’inflation ne cesse de croître. Elle est passée de 6,9% au mois de janvier 2018 à 7,1% en février 2018 puis de 7,6% en mars 2018 pour atteindre 7,7% en avril et en mai 2018 et 7,8% en juin. L’INS a expliqué la régression par une décélération du rythme d’augmentation des prix entre les mois de juin et juillet de cette année (+0,5%) et la même période de l’année dernière (+0,9%), où les prix du tabac ont enregistré une forte augmentation en juillet 2017 (+13,1%) , alors qu’ils restent stables en 2018.
L’inflation en chiffres par secteurs
Bien qu’en légère baisse, l’inflation a été induite par la hausse des prix du tabac, des transports (+11%), ceux des restaurants et hôtels (+9,8%), ceux des meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer (+9%), ceux des loisirs et culture (+8,9%) et ceux des produits alimentaires (8,3%). La hausse des prix de l’alimentaire s’explique par l’augmentation des prix des fruits de 19,9%, des prix des viandes de 14,3%, des poissons de 9,5%, des huiles alimentaires de 7,6% et des dérivés de lait, fromages et œufs de 7,4%.
Dans le secteur des transports, la hausse des prix a été de 11%. Elle découle de l’augmentation du prix des véhicules de 13,7%, des dépenses d’utilisation des véhicules de 11,3% et des services de transport de 6,8%. Les chiffres de l’INS indiquent également que les prix de biens et services divers ont connu une hausse de 10,4%, causée par la hausse des prix des soins personnels de 11,6%, celle des assurances de 9,3% ainsi que des services financiers de 7,5%. Par ailleurs, les tarifs des produits libres sont en hausse de 8,5% contre 3,9% pour les prix administrés. L’INS a aussi précisé que le taux d’inflation sous-jacente, comprenant l’ensemble des produits – hors alimentations et boissons et hors énergies – s’établit, quant à lui, à un niveau de 7,3%.
La Banque centrale à la rescousse
L’inflation en progression constante en Tunisie a poussé les autorités de Tunis à adopter des mesures notamment la hausse du taux directeur de la Banque centrale. A la fin du mois de mai dernier, celle-ci avait relevé son taux directeur jusqu’à ce qu’il atteigne sa valeur la plus élevée depuis sept ans. En effet, le régulateur tunisien a dû intervenir intensivement sur le marché monétaire, plusieurs fois au cours de l’année pour aider à la maîtrise de la hausse des prix, de l’approfondissement du déficit commercial et de l’augmentation de la charge des dépenses publiques.
(source : https://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up