Environnement international : La Croissance mondiale s’établirait à 3,7% en 2019

La DIRECTION DE LA PRÉVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES (Dpee), dans son document : « Situation économique et financière en 2018 et perspectives en 2019 », prévoit une croissance mondiale qui s’établirait à 3,7% en 2019.

D’après la Dpee, dans son rapport sur les perspectives de l’économie mondiale d’octobre 2018, le Fonds monétaire international (Fmi) table sur une croissance du PIB mondial de 3,7%, soit au même niveau qu’en en 2017. Et cette hausse reflète l’accélération de la croissance aux Etats-Unis ainsi que la bonne tenue de l’activité économique dans les grands pays émergents surtout l’Inde et la Chine.
« Dans les pays avancés, la croissance économique est attendue à 2,4% en 2018 contre 2,3% en 2017. Aux Etats-Unis, la croissance se renforcerait en 2018 pour s’établir à 2,9% contre 2,2% en 2017, à la faveur, notamment, de la reprise de l’activité dans l’industrie manufacturière. Dans la zone euro, elle s’établirait à 2,0% en 2018, suite à la politique budgétaire légèrement expansionniste et aux conditions financières accommodantes », note la source.
« L’activité dans les pays émergents et en développement s’établirait à 4,7% en 2018, en liaison avec le relèvement du cours du baril pour les pays exportateurs de pétrole mais également des cours des autres matières premières. En 2018, en Inde, la croissance est projetée à 7,3% contre 6,7%, un an auparavant tandis que l’économie chinoise devrait progresser de 6,6%, soit un ralentissement de 0,3 point de pourcentage par rapport à 2017. En Afrique subsaharienne, la hausse des prix des produits de base renforcerait la reprise de l’activité économique qui afficherait un taux de croissance de 3,1% en 2018 contre 2,8%, un an plus tôt. Ce regain s’explique, en partie, par une amélioration de la croissance du Nigéria (+1,9%) grâce à la bonne tenue de la production agricole et une hausse significative de la production minière à la faveur d’un redressement des prix des produits de base », note la Dpee.
La Dpee précise qu’en perspectives, l’activité économique mondiale resterait globalement inchangée pour 2019, en liaison avec la poursuite de la confiance des marchés financiers. Et au total, la croissance mondiale s’établirait à 3,7% en 2019, portée par le regain d’activité dans les pays émergents et en développement (+4,7%) et, dans une moindre mesure, dans les pays avancés (+2,1%).

Dans un autre registre, la Dpee souligne que quant au marché financier international, il serait particulièrement marqué en 2018 par le relèvement des taux de base de la Réserve Fédérale et les conditions financières encore accommodantes de la Banque Centrale Européenne (BCE).Et la Réserve Fédérale américaine a indiqué une fourchette du taux des fonds fédéraux de 25 points de base en fin juin avec une procédure de deux relèvements supplémentaires en 2018 et trois en 2019.
« Au niveau de la zone euro, la BCE a prévu de diminuer ses achats mensuels des actifs de 30 milliards d’euros à 15 milliards d’euros et de mettre fin à ce programme en décembre 2018 tout en maintenant ses taux directeurs à leur niveau actuel. Du côté des économies émergentes, plusieurs pays, notamment, les pays exportateurs de matières premières ont relevé leurs taux directeurs pour faire face à la dépréciation de leur monnaie et aux anticipations inflationnistes », souligne la Dpee.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image