(Agence Ecofin) – La production mondiale de minerai de nickel en 2020 devrait chuter de 60 % en glissement annuel pour atteindre 269 millions de tonnes. C’est ce qu’a rapporté en fin de semaine dernière Mining Weekly qui citant Fitch Solutions, indique que le marché sera impacté par l’embargo de l’Indonésie sur les exportations de minerai de nickel.

L’Indonésie, premier producteur mondial du minerai, a en effet avancé de 2 ans sa décision (prévue initialement pour janvier 2022) d’interdire les exportations de nickel. Cela a faussé les précédentes prévisions d’une croissance de 15 % de la production mondiale, émises par l’agence d’expertise.

Cette situation devrait néanmoins profiter aux Philippines, actuel deuxième producteur mondial qui devrait rapidement détrôner l’Indonésie. L’archipel d’Asie du Sud-Est a levé cette année les suspensions qui pesaient sur certains projets en raison de la pollution environnementale, afin de combler une partie du déficit mondial.

Dans les autres pays producteurs (Russie, Australie, Canada), la production devrait rester plus ou moins stable avec notamment une augmentation en Australie et une baisse en Russie, actuel 3e producteur mondial. Les pays africains producteurs comprennent l’Afrique du Sud, Madagascar, ou encore le Zimbabwe.

A long terme, la production mondiale de nickel devrait croître d’une moyenne de 1,7 % entre 2020 et 2029. De 2,1 millions de tonnes en 2020, elle devrait passer à 2,8 millions de tonnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image