(Agence Ecofin) – Au terme du mois de février, la production pétrolière de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) était de 27,84 millions de barils par jour. C’est 510 000 barils par jour de moins que la production de janvier et c’est surtout le plus faible niveau de production du cartel en 10 ans.

Cette situation est le résultat de l’adoption par de nombreux producteurs d’une politique de renforcement des coupes dans la production et la poursuite du blocus des exportations en Libye.

Il faut savoir que seuls l’Irak et le Nigeria ont pompé plus de pétrole que ce qui avait été convenu, mais les niveaux de conformité de la réduction de la production se sont maintenus bien au-dessus de 100 %, à 128 %.

Selon des sources anonymes au sein de l’organisation, le cartel se prépare à adopter de nouvelles réductions de son offre pétrolière en marge de la prochaine réunion qui aura lieu à Vienne. Elles ont ajouté que le groupe pourrait aller plus loin et procéder à des coupes plus drastiques même si la Russie décide de ne pas participer à ce cycle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image