CROISSANCE ECONOMIQUE MONDIALE: Décélération de l’économie mondiale

La Direction de la prévision et des études économiques (DPEE), dans son point mensuel de « conjoncture du mois de Novembre 2018 », note une décélération de l’économie mondiale.
« L’année 2018 qui a commencé sur l’espoir d’une accélération de la reprise économique amorcée en 2017 s’est progressivement orientée sur la voie d’une décélération de la croissance mondiale, du fait principalement de la montée du protectionnisme, des risques politiques et des tensions sur les conditions financières dans les économies émergentes. Au regard des récentes statistiques sur la croissance économique, cette situation est observée dans la majorité des pays du G20 où l’activité a ralenti durant les trois premiers trimestres de 2018, comparativement à la même période un an auparavant », note la Dpee.
D’après la source, dans la zone euro, le produit intérieur brut (PIB) réel a progressé de 2%, en moyenne, sur les trois premiers trimestres de 2018, contre une croissance sur un an, de 2,4%, au troisième trimestre 2017. Au sein des pays de la zone, la croissance a ralenti en France (à 1,7% après 2%), en Allemagne (à 1,7% après 2,3%) et en Italie (à 1% après 1,7%).

D’après la source, au Japon, le ralentissement est beaucoup plus marqué, la progression de l’économie étant jugée faible, à 0,5% sur les trois premiers trimestres de 2018 contre 1,7% à la même période de 2017. Et à l’instar de la zone euro et du Japon, le Royaume-Uni a vu son économie baisser de rythme, avec une croissance moyenne trimestrielle estimée à 1,2% contre 1,8% un an auparavant.
« Par ailleurs, aux Etats-Unis, l’activité économique reste soutenue comme en atteste la croissance annuelle de 2,8% enregistrée, en moyenne, sur les trois premiers trimestres de 2018, contre 2,1% à la même période de 2017.
S’agissant des économies émergentes, l’activité a ralenti en Chine durant les trois premiers trimestres de 2018, à 6,7%, par rapport au taux de croissance de 6,8% enregistré à la même période un an plus tôt. En revanche, elle s’est renforcée en Inde (à 7,5% contre 6,1%), en Russie (à 1,5% contre 1,4%) et au Brésil (à 1,1% contre 0,2%) », renseigne la source.
M/DIA

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image