Finances publiques : Les Etats de la Cemac sollicitent le concours des exploitants des ressources naturelles, pour aider à la reconstitution des réserves de change

(Agence Ecofin) – En marge de la réunion du Comité de pilotage (Copil) du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui se déroule ce 21 juin 2018 à Douala, la capitale économique camerounaise, les ministres de l’Economie et des Finances des Etats membres de cette communauté économique (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée équatoriale et RCA), rencontreront les directeurs généraux des entreprises exploitant les ressources naturelles dans cette partie de l’Afrique.
Selon le président de la cellule de suivi du Pref-Cemac, cette concertation, qui est une grande première dans la zone Cemac, vise à explorer les solutions idoines, «en vue de la nécessaire reconstitution des réserves de change avec la participation des acteurs du secteur privé».
Pour rappel, selon les statistiques du FMI, les réserves de change des pays de la Cemac, cantonnées dans le compte des opérations ouverts dans les livres du Trésor français, ont chuté de 6 000 milliards de francs Cfa en 2010, à seulement 2 000 milliards de francs Cfa en 2016, en baisse de 4 000 milliards de francs Cfa sur une période de 6 ans.
Afin de redresser la courbe de ces réserves servant à soutenir les opérations d’importation vers les pays de la Cemac, les chefs des Etats de cet espace communautaire avaient instruit, au sortir d’un sommet de crise à Yaoundé, en décembre 2016 ; un certain nombre de mesures à implémenter aussi bien par leurs gouvernements respectifs que par la Beac, la Banque centrale des six pays membres de la Cemac.
«Lorsqu’on voit l’application des premières mesures qui ont été prises, on note déjà un relèvement des réserves (de change), qui n’est pas encore au niveau que nous souhaitons.», s’était réjoui Louis-Paul Motaze, le 28 septembre 2017 à Douala. L’alors ministre camerounais de l’Economie (il a été muté aux Finances en mars 2018), s’exprimait ainsi au cours de la 3ème réunion du comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac, tenu à Douala.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up