L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), dans son document : « Bulletin mensuel du Commerce Extérieur porte sur le mois d’octobre 2019 », note une hausse de 15,5% des exportations en octobre 2019.

« Au mois d’octobre 2019, les exportations du Sénégal sont ressorties à 171,1 milliards de F CFA contre 148,1 milliards de F CFA au mois précédent, soit une hausse de 15,5%. Ce relèvement est essentiellement expliqué par l’augmentation des expéditions de titane (9,1 milliards de F CFA contre 0,5 milliard de F CFA au mois précédent), de conserves de poissons (8,7 milliards de F CFA contre 1,0 milliard de F CFA au mois précédent), d’acide phosphorique (+56,0%) et de crustacés, mollusques et coquillages (+44,7%). Toutefois, le repli des exportations d’huile brute d’arachide (-94,5%) et d’or non monétaire (-25,7%) a atténué cette tendance à la hausse. Comparées au mois d’octobre 2018, les exportations se sont relevées de 63,2%. Leur cumul à fin octobre 2019 s’est établi à 1673,5 milliards de F CFA contre 1318,1 milliards de F CFA pour la période correspondante en 2018, soit une hausse de 27,0% », note l’Ansd.

D’après l’Ansd, les principaux produits exportés, au cours de la période sous revue, sont l’or non monétaire (29,7 milliards de F CFA), l’acide phosphorique (19,4 milliards de F CFA), les poissons frais de mer (13,6 milliards de F CFA), les produis pétroliers (13,1 milliards de F CFA) et les crustacés, mollusques et coquillages (11,9 milliards de F CFA). Et les principaux clients du Sénégal sont la Suisse (14,7%), l’Inde (11,9%), le Mali (10,3%), les Etats-Unis (7,8%) et la Corée du Sud (6,6%).

« Les importations du mois d’octobre 2019 se sont relevées de 6,3% atteignant 369,7 milliards de F CFA contre 348,0 milliards de F CFA au mois précédent. Cette hausse est imputable à celle des achats à l’extérieur de sucres bruts et raffinés (4,9 milliards de F CFA contre 0,9 milliard de F CFA au mois précédent), de maïs (4,8 milliards de F CFA contre 0,8 milliard de F CFA au mois précédent), de froment (blé) et méteil (11,8 milliards de F CFA contre 3,0 milliards de F CFA au mois précédent) et de produits pharmaceutiques (+78,5%). Cependant, le fléchissement des importations de produits pétroliers finis (-23,4%) et de moteurs et machines à moteurs (-81,8%) a atténué cette hausse. Par ailleurs, l’absence d’importation d’huile brute de pétrole au cours de la période revue contre 38,6 milliards de F CFA au mois précédent a modéré cette hausse. Comparées au mois d’octobre 2018, les importations ont progressé de 8,6%. Leur cumul à fin octobre 2019 s’est établi à 3466,1 milliards de F CFA contre 3209,3 milliards de F CFA pour la période correspondante en 2018, soit une hausse de 8,0% », renseigne l’Ansd.

Selon l’Ansd, les principaux produits importés, au cours du mois d’octobre 2019, sont les produits pétroliers finis (40,8 milliards de F CFA), les autres machines et appareils (34,8 milliards de F CFA), les produits pharmaceutiques (17,7 milliards de F CFA), les métaux communs (15,7 milliards de F CFA) et le riz (15,1 milliards de F CFA).

L’agence souligne que les principaux fournisseurs du Sénégal sont la France (19,6%), la Chine (12,9%), les Pays-Bas (5,8%), la Belgique (5,0%) et l’Inde (4,4%).
« Le solde commercial s’est établi à -198,6 milliards de F CFA en octobre 2019 contre -199,9 milliards de F CFA au mois précédent. Cette légère amélioration du solde commercial est expliquée par la réduction du déficit vis-à-vis du Nigéria (-0,4 milliard de F CFA contre -37,2 milliards de F CFA au mois précédent) et l’excédent vis-à-vis des Etats-Unis (+7,0 milliards de F CFA contre -37,2 milliards de F CFA au mois précédent) et de la Corée du Sud (+9,6 milliards de F CFA contre -1,6 milliard de F CFA au mois précédent). Cependant, le renforcement du déficit vis-à-vis de la Chine (-39,8 milliards de F CFA contre -23,2 milliards de F CFA au mois précédent) a atténué l’amélioration du déficit de la balance commerciale. Le cumul du solde, à fin octobre 2019, s’est amélioré pour s’établir à -1792,6 milliards de F CFA contre -1891,3 milliards de F CFA pour la période correspondante en 2018 », note l’Ansd.
M/DIA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici